Salomon Mbutcho ecrivain et batisseur

Salomon Mbutcho

  • Accueil
  • >
  • Presse en ligne
  • >
  • Si vous n’avez pas de compte bancaire, vous n’existez pas, selon Salomon MBUTCHO
Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-III-3
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie III)
Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-II-1
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie II)
Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-I
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie I)
salomon-mbutcho4-e1654722351191
Salomon Mbutcho on a crusade against prejudices about real estate
commandment-of-real-estate
The ten commandments of real estate – Salomon Mbutcho

Si vous n’avez pas de compte bancaire, vous n’existez pas, selon Salomon MBUTCHO

M. Salomon MBUTCHO a dit à plusieurs reprises que le monde des finances ne reconnaît et ne définit quelqu’un que par sa solvabilité et rien d’autre. Malgré la grande population de jeunes dont recèle l’Afrique, il est peuplé à 90 % de personnes considérées comme insolvables, simplement parce qu’ils ne sont pas répertoriés dans le système bancaire. M. Salomon MBUTCHO tient à cet effet à préciser qu’il s’agit d’une comparaison aussi déraisonnable que déclarer les Hawaïens comme étant les plus rapides du monde en course de cent 100 mètres plat simplement parce qu’on a ignoré l’existence des populations en terres continentales.

Même s’il n’existe aucune opacité dans les critères de sélection des institutions financières, on se rend vite compte en transposant le précédent exemple au monde des finances, qu’il ne s’agit plus simplement d’ouvrir un compte, il s’agit d’exister et de compter. Nous avions certes nos habitudes ancestrales, et notre fonctionnement financier dont nous étions et sommes toujours très fiers. Il est souvent dit par plusieurs éminents scientifiques notamment mon compatriote, papa et voisin de Fass Monument (Quartier de Dakar), le Professeur Cheikh Anta DIOP, que les chiffres, les mathématiques, et même l’astrologie ont été créés sur notre continent, en Egypte.

M. Salomon MBUTCHO pense qu’aujourd’hui, il n’est ni question de se demander ce qui s’est passé pour que nous en soyons là, ni de tenter de se coucher sur des lauriers que l’Afrique n’a plus. Selon lui, il est simplement question aujourd’hui d’exister afin de pouvoir bénéficier à terme, de toutes les opportunités et plateformes proposées par les institutions financières. Un proverbe sénégalais dit : « Si vous arrivez dans un village où les gens marchent sur les mains, renversez-vous et marchez sur les mains ». Il est temps de se mettre à jour et faire face aux exigences de ce nouveau monde qui fonctionne de manière algorithmique et dans lequel les plus exclus sont les Africains.

Dans ce nouveau monde, ouvrir un compte bancaire n’est pas une demande, mais une exigence si vous voulez réussir. C’est la compréhension intellectuelle des finances qui va développer individuellement, puis impulser de manière globale le développement économique et financier de tout le continent. Certains sages aiment à dire que vous devez être vous-mêmes, M. Salomon MBUTCHO pense que c’est très original dans la vie de tous les jours, mais en finances, l’algorithme ne reconnaît que par la lecture de certains critères qui doivent être identiques. Les seules différences demeurent dans les quantités d’argent en jeu dans les comptes et les transactions. Dans un prochain article, M. Salomon MBUTCHO parlera de comment être plus crédible et obtenir des institutions les sommes nécessaires à vous lancer dans vos projets.

Salomon MBUTCHO

Vice-Président

Mortgage, Trust & Investments SA

(SA au capital de 1.000.000.000 F CFA)

Recherche de financements, Hypothèques

Placements et investissements

Consultant international & Expert immobilier

salomon@salomonmbutcho.com

https://salomonmbutcho.com/category/press-en-ligne/

https://amzn.to/3Q6ksO3 (Amazon)

https://bit.ly/3x8u2XO (Edilivres)

https://bit.ly/3MyFhOW (Facebook)

Cet article a été en premier publié sur L-frii.com
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires