Salomon Mbutcho ecrivain et batisseur

Salomon Mbutcho

Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-III-3
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie III)
Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-II-1
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie II)
Togo-Fin-des-litiges-et-problemes-fonciers-Partie-I
Togo : Fin des litiges et problèmes fonciers (Partie I)
salomon-mbutcho4-e1654722351191
Salomon Mbutcho on a crusade against prejudices about real estate
commandment-of-real-estate
The ten commandments of real estate – Salomon Mbutcho

EDUCATION : SALOMON MBUTCHO ET L’ASSOCIATION ACTION POUR UN MONDE PLUS

L’association Action pour un monde plus solidaire (AMPS) a fait des heureux, ce samedi 20 octobre 2018 à Ouagadougou. Une quarantaine d’enfants vulnérables ont reçu des kits scolaires de la part de l’association. Un geste qui entre dans le cadre de son projet « Education pour tous », et qui ravit parents et élèves.

« Merci à l’association pour les fournitures. Cela aide nos parents. Je suis content et je promets de bien travailler en classe ». Ces propos de Malick Maïga, élève en classe de CM2, traduisent sans aucun doute le sentiment des 40 élèves qui ont reçu de l’association Action pour un monde plus solidaire (AMPS) des kits scolaires.
Grâce à ce geste qui entre dans le cadre de son projet « Education pour tous », l’association donne la chance aux élèves issus de familles vulnérables d’avoir accès à l’éducation.

En effet, à en croire Jean Marc Poadiagué, président de l’AMPS, il n’est pas rare de voir, dans les familles vulnérables, des enfants qui ne vont pas à l’école, faute de moyens financiers. Pourtant, l’éducation est un droit pour tous les enfants. C’est pourquoi, dit-il « nous voulons apporter un tant soit peu notre aide à ces enfants vulnérables pour accéder à l’école ».

Photo de famille avec les enfants

Et en cet après-midi du samedi 20 octobre 2018, ce sont des parents reconnaissants qui ont traduit leur joie de voir l’association leur ôter une épine du pied. « Vraiment, merci à l’association, et que Dieu leur donne longue vie pour continuer à aider les enfants. Les mots me manquent pour les remercier », lance, toute émue, Sakinatou Yaguibou.

L’accès à l’éducation des enfants, une affaire de tous

M. Salomon Mbutcho, parrain de la cérémonie

Salomon Mbutcho, le parrain de la cérémonie, qui n’a pu effectuer le déplacement, a quand même tenu à adresser un message audio aux élèves. Il a ainsi rappelé que « l’éducation représente plus que jamais une ressource centrale dans les nouvelles économies du savoir ». C’est pourquoi il lance un appel aux leaders économiques et politiques, afin qu’ils redoublent d’efforts dans la prise en charge de l’éducation de la jeunesse. « C’est un signe de responsabilité sans précédent, car rien n’est plus pérenne pour un peuple que la sécurisation de sa jeunesse qui est son avenir », affirme-t-il.

Un message d’ailleurs partagé par son représentant à la cérémonie, Emmanuel Boro, qui rappelle que l’éducation des enfants est une responsabilité qui doit être partagée par tous ; politiques, mais aussi citoyens lambda.

Aider malgré des moyens financiers limités

Jean Marc Poadiagué, président de l’AMPS remettant un kit à un élève

En trois années d’existence, ce sont 300 enfants de 6 à 15 ans qui ont bénéficié de fournitures scolaires, mais aussi du paiement de leurs frais de scolarité par l’AMPS. Une association créée par Jean Marc Poadiagué qui, après ses études en France, a préféré rentrer au bercail pour apporter sa pierre au développement de son pays.

Et si parfois les moyens financiers font défaut, M. Poadiagué et son groupe d’amis de l’AMPS ne baissent jamais les bras. La priorité pour eux étant l’avenir de ces enfants qui, faute d’accompagnement, pourraient quitter le système éducatif.
« L’argent de la bière que nous buvons peut aider à scolariser un enfant », soutient le président de l’AMPS. Toute aide, aussi minime soit-elle, est donc la bienvenue pour aider à prendre en charge un enfant et assurer ainsi son avenir.

Cet article a été en premier publié par Justine Bonkoungou sur Lefaso.net

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires