Salomon Mbutcho ecrivain et batisseur

Salomon Mbutcho

Salomon Mbutcho en croisade contre les préjugés sur l’immobilier

En Afrique, le secteur de l’immobilier est en proie à un certain paradoxe. Bien qu’étant un domaine prometteur au regard des besoins d’investissements sur le continent, l’immobilier souffre tout de même de certains préjugés. Des idées reçues qui sont véhiculées en général par des profanes peu informés sur le sujet de l’immobilier.

Ce constat ne peut qu’interpeler un expert de l’immobilier comme Salomon Mbutcho, qui, dans son « Livre seing de l’immobilier », démonte certaines contrevérités sur l’immobilier.

L’immobilier n’est pas uniquement une affaire de vente ou d’achat d’immeuble

Du fait qu’elles n’interviennent pas au quotidien dans ce domaine, certaines personnes sont tentées de réduire leur conception de l’immobilier aux actions les plus courantes, notamment celles liées à l’acquisition d’un terrain ou d’une maison.

A cette conception réductrice de la chose, Salomon Mbutcho donne des réponses sur le plan étymologique.

Au regard de l’origine du mot immobilier qui vient du latin « im-mobilis » (qui ne peut être déplacé), Salomon Mbutcho attire d’abord l’attention sur le caractère inamovible d’un bien immeuble.

Il précise que la dimension professionnelle de l’immobilier va bien au-delà de la vente et de l’achat. En réalité, c’est toute une panoplie de métiers qui incluent la promotion immobilière, la location, la gestion de tout ou partie d’un bien immobilier, ainsi que les corps d’approbation et de règlementation du domaine.

Tout le monde peut faire carrière dans l’immobilier

Un autre préjugé collé à l’immobilier tente de le présenter comme un milieu difficilement accessible.

Soucieux de partager une passion de l’immobilier qu’il tient de son père, Timothée Mbutcho (premier agent immobilier autochtone d’Afrique occidentale), Salomon Mbutcho démystifie le travail de l’immobilier.

Pour ce faire, il explique que contrairement à ce que certains veulent faire croire, l’immobilier n’est pas un secteur élitiste. Pas besoin d’être « un génie, un ingénieur aéronautique, ou un élève sorti des plus grandes écoles du monde pour faire de l’immobilier », affirme-t-il.

Le domaine est accessible à toute personne intéressée, quelque soit son origine, ou statut social, à l’exception des agréments exigés dans certains pays.

Toutefois, il est nécessaire pour quiconque s’y intéresse, de connaitre et d’adopter les qualités qui aident à se démarquer dans l’immobilier. Il s’agit essentiellement de savoir faire preuve d’intelligence, c’est-à-dire, « la faculté de trouver des solutions pratiques et adaptables quels que soient la situation et le degré de complication » selon Salomon Mbutcho, de disposer d’une probité morale, intellectuelle, spirituelle et financière, de connaitre les exigences préliminaires du métier, et construire une bonne réputation professionnelle et financière.

Autant de riches conseils à découvrir dans leurs moindres détails dans le « Livre seing de l’immobilier » de Salomon Mbutcho.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.