Qu’est-ce que l’orgueil, selon Salomon Mbutcho

Philosophiquement parlant, l’orgueil et la fierté peuvent être considérés comme des traits de caractères nécessaires à l’évolution et la progression de l’être humain. Il est aussi important de définir et peut être même circonscrire la raison avant de parler de normes, d’orgueil ou de quelconque autre caractère ou trait affilié ou greffé, physiquement ou spirituellement à l’être humain n’ayant de seuil ni à droite, ni à gauche à raison étant comprise de moins l’infini à plus l’infini selon la personne qui s’en réfère. Nous allons dès le début nous entendre sur le fait que la raison sera comme le sel dans une sauce, ils sont supposés indispensables quoiqu’une question de goût, de relativité et de perception viendra intervenir quant à l’insuffisance ou l’excès de leurs présences.

En temps normal, on n’en parlera que lorsqu’il y a insuffisance ou excès. Parce que les êtres humains sont nombreux et différents, ils percevront l’orgueil et la fierté d’une manière différente et évalueront leurs quantités avec relativité. Là où l’un pense qu’une personne x est trop fière et orgueilleuse, l’autre trouvera au contraire qu’il n’en est rien. Ces deux exemples précités récemment confirment la notion de perception relative. Les sages disent qu’en ce qui concerne l’orgueil et la fierté, il faut savoir doser les degrés car qu’on en ait en excès ou insuffisamment, il y’a des choses dans la vie qu’on ne peut pas obtenir sans eux aussi bien que des choses dans la vie qu’on perd à cause d’eux.

Comme dans tout immeuble à ascenseurs, il y’a des escaliers de secours, Dieu a une ou plusieurs solutions pour tout cas dans nos vies. Il nous appartient de l’écouter et de saisir ces solutions afin de ramener notre vie sous le plan qu’il avait dessiné pour nous depuis l’aube des temps. Il était clairement visible qu’à la création de l’homme, le seigneur l’avait doté de tout ce dont il avait réellement besoin, l’humilité dans son état d’esprit et son statut unique de privilégié vivant au paradis, et la simplicité dans sa nudité et son fonctionnement quotidien. C’est à travers ces deux attributs que se sont découverts tous les autres, fruits de la présence de Dieu dans une vie car, en fait ces deux commandent et impliquent systématiquement les autres ex : c’est dans la simplicité et l’humilité que se trouvent l’obéissance et dans l’obéissance, le respect et dans le respect, l’instruction et dans l’instruction, la connaissance la vie.

Après avoir réussi à moitié son plan de dérouter les êtres humains et le plan de Dieu, satan a décidé de persévérer, dans le but de parfaire son coup. Il persévéra dans la manipulation de la vérité car toute prise en otage de toute ou portion d’une vérité la transformait automatiquement en mensonge. Après avoir convaincu l’homme de manière spirituelle, il réussit à lui ôter son humilité et sa simplicité qu’il échangea contre l’excès de fierté et d’orgueil.

Soudain, nous voulons mesurer, évaluer nos performances par rapport aux autres, et nous mettre sur un piédestal au-dessus duquel selon nous, nous devons comme par enchantement surpasser le maximum de personnes possibles. Au moment même où nous avons pris cette décision, c’est comme si instantanément, les normes de mesure et les niveaux que doivent atteindre ceux avec qui nous nous mesurons nous sont spirituellement insufflés et c’est alors que nous commençons à respecter ou manquer de respect, considérer ou manquer de considération, admirer ou minimiser.

Cette discrimination au parfum de péché nous prépare à glisser sur une pente très raide dont la suite peut nous être néfaste. C’est cette utopie et cette euphorie spirituelle qui nous a convaincus que nous sommes beaux, intelligent et forts selon les standards de ce monde. Selon le monde, nous sommes des exemples à suivre parce que peut être que nous avons des grandes maisons et plusieurs voitures, des employés et tout ce que le monde considère comme signes de richesses. Nous parlons en lieu et place de tout le monde parce qu’il n’y a que nous qui comptons à nos yeux. Arrivés au restaurant avec un groupe, c’est nous qui payons pour tout le monde, considérant que les autres n’ont pas de moyens (et cela sans leur avoir même posé la question). Gare à celui qui tenterait de payer à notre place, c’est comme s’il nous ridiculisait et nous humiliait.

Nos excès de fierté et d’orgueil se nourrissent désormais de nos mots et de ce que voient nos yeux car, à cause de qui nous pensons être, nous méritons le meilleur de tout. Rien n’est trop grand pour nous et personne non plus (selon notre état de compréhension). Avec les vas et viens incessants des griots (en Afrique) et la multiplication des fréquentations de nombreux et nouveaux amis, invitations (hors de la ville, à Dubai ou en occident), satan ne fait que confirmer notre suprématie dans ce statut nouvellement acquis.

Si certains d’entre vous êtes en train de vous séparer de ce que vous lisez, ne vous considérez pas hors diagnostique tant que vous n’avez pas lu le reste. Quelqu’un de fier et d’orgueilleux n’est pas forcément quelqu’un de riche, fort et beau ou même talentueux, c’est quelqu’un dont l’état d’esprit mélangé, l’emmène à se prendre pour beaucoup plus qu’il n’est en réalité, même si c’est très peu. Et c’est vraiment ce processus de prise en otage de la vérité et de son remplacement subtil que les chrétiens appellent la prouesse de satan.

Salomon MBUTCHO

Vice-Président

Mortgage, Trust & Investments SA

(SA au capital de 1.000.000.000 F CFA)

Recherche de financements, Hypothèques

Placements et investissements

Consultant international & Expert immobilier

salomon@salomonmbutcho.com

www.salomonmbutcho.com

Follow by Email
LinkedIn
Share