Comment les plus têtus parviennent-ils à l’obéissance, selon Salomon Mbutcho

Mr Salomon Mbutcho pense que parvenir à l’obéissance par l’humilité et la simplicité ne nécessite pas forcément la souffrance. Ceux qui au travers de certaines situations difficiles gardent le sourire, disent souvent que le Seigneur a un énorme sens de l’humour, alors que les autres, tout aussi rationnels trouvent que les méthodes du Seigneur pour arriver à ses desseins sont extraordinairement géniales. Dieu nous ayant créés exclusivement pour sa Gloire, fera TOUT pour qu’Il soit glorifié au travers de chacune de nos vies. S’Il s’oppose à tout ce qui doit nous arriver et dont il n’est pas d’accord, il Lui arrive parfois de nous laisser aller jusqu’au bout de nos actes les plus tordus, les plus pervers, et comme aveuglés (romains 10 :8) nous allons alors droit vers l’échec, l’humiliation, les rejets, les trahisons etc… Toutes ces choses que nous avons craintes tout au long de nos vies nous tombent alors dessus comme par surprise.

 

Avec Dieu, il n’y a rien de tel, nous avons en réalité été avertis par des messages subliminaux, des messages directs, des signaux et toutes autres formes d’appels de pieds auxquels nous sommes restés insensibles. Nous avons perdu beaucoup de choses sous le coup de ces difficultés dû à notre désobéissance généralisée. Et en plein dans les difficultés, humilié, destitué, trahi et rejeté de tous, tout obstacle semble infranchissable, nous peignons tout sous les drapeaux de satan alors qu’il n’y est pour rien cette fois (Jacques 1 :13-16).

 

Salomon Mbutcho pense qu’à ce stade, nous sommes effectivement et activement la cause de notre propre chute. Le sens de l’humour que nous prêtons à Dieu par rapport à nos difficultés est juste un effet placebo pour nous justifier que c’est Dieu qui a laissé faire et que nous n’y pouvons rien. Il n’en est rien de tout cela, parce qu’en fait c’est nous qui avons tout fait et le fait d’avoir constamment désobéi à Dieu et d’avoir constamment été têtu, a fait de nous un être dont le cœur s’est endurci et est devenu insensible à l’esprit de Dieu, par conséquent, seules les leçons, les difficultés jusqu’à toucher le fond, peuvent nous faire faire demi-tour d’une manière définitive.

 

Dieu se dit que même s’il intervient de force et nous fait changer, tôt ou tard nous allons retourner manger ce qu’il nous avait fait vomir, donc il voudrait mieux parfois que nous allions jusqu’au bout et que nous fassions demi-tour de nous-même. Ceci relève de la pure preuve du manque de confiance que nous avons en Dieu.

 

Un jeune homme jouait au ballon et jonglait tout seul au bord d’une falaise. Les passants n’arrêtaient pas de lui dire « ne joues pas ici, tu risques de glisser », et cela lui faisait rire et il répondait toujours « t’inquiètes pas, je ne vais pas tomber, je suis trop fort ». Trente minute plus tard, sa balle fonçait vers la falaise et il la suivit, mais au moment de freiner, il glissa légèrement mais suffisamment pour passer de l’autre côté de la falaise. Alors qu’on le croyait parti à jamais, ses réflexes lui permirent de s’accrocher à un bout de racine d’arbre qui débordait de la falaise.

 

A vingt mètres en dessous de lui, les vagues se fracassaient sur le bas de la falaise avec violence et un bruit assourdissant, laissant apparaître à leurs retraits les lames tranchantes des rochers qui formaient leurs sous bassement. Dans l’effroi, le désespoir et désarroi, il cria « au secours, à l’aide », si fort qu’un couple en canoé militaire motorisé très puissant et robuste s’approcha du bas de la falaise et l’homme l’interpella du bas en lui disant « lâches ton attache et saute dans notre canoé. Il est à air, large et puissant, tu ne peux pas rater l’objectif », le jeune hésita et dit « ce n’est pas sûr », le Monsieur répondit : « je t’assure que c’est sûr, sautes vite avant qu’une autre vague ne revienne », le jeune répondit en leur disant : « Non c’est bon merci, allez-y ».

 

Dès qu’ils s’en allèrent le jeune recommença : « au secours, à l’aide, que quelqu’un vienne me secourir, à l’aide !!! », et cette fois ci, comme par hasard un hélicoptère de l’armée nationale en route pour une mission vit de haut ce qui se passait et décida d’apporter son aide. Il commença à s’approcher et pour éviter de se casser les hélices contre les parois de la falaise, il se mit à environ cinq mètres du jeune homme après lui avoir lancé un harnais, un des militaires lui demanda de tout lâcher et de sauter afin qu’ils le hissent et le mettent hors de danger. Le jeune homme répéta son scénario de manque de confiance et refusa de suivre les instructions. Pire, il détacha le harnais et leur demanda de partir.

 

Dès qu’ils s’en allèrent, un jeune pêcheur qui se promenait au bord de la falaise avec ses amis et qui avait vu le scénario alla alors chercher une corde très solide, puis demanda à ses amis de se mettre en file indienne et lança la corde vers le bas, demanda au jeune de tout simplement laisser la racine et s’agripper à la corde, et eux, ils vont le hisser vers le haut. Et ce fut encore un refus pour une troisième fois. La situation commençait à s’aggraver car ce jeune homme, après 3 heures de temps accroché en l’air agrippé à une vielle racine morte commençait à s’épuiser. Sa main était saisie de crampe musculaire alors que ses yeux rougissaient pendant que son rythme cardiaque baissait.

 

Et malgré tout cela, ce jeune homme tentait difficilement de dire cette fois qu’il n’avait même plus avoir de force de lâcher la racine à laquelle il était agrippé, à plus forte raison prendre la corde. Mais avant qu’il n’eût fini ses explications, le restant de la racine sortit de la falaise et le jeune homme fit une chute libre pour finir par cogner sa tête contre les rochers du bas et mourir.

 

Arrivé au ciel, il dit au seigneur « pourquoi m’as-tu abandonné ? Pourquoi n’es-tu pas venu à mon secours ? Et Pourquoi n’as-tu pas fait quelque chose ? » C’est alors que Dieu lui répondit : « Mais j’ai envoyé le couple en canoé motorisé, puis l’hélicoptère et finalement les pêcheurs, et à chaque fois, tu as refusé l’aide. Que devais-je faire alors ? » « Tu n’as pas voulu me faire confiance ». En fait, dans cette histoire, les passants qui disaient au jeune d’arrêter de jouer au bord de la falaise représentent les fois où le seigneur nous prévient et nous dit de changer de confortement.

 

Le couple en canoé motorisé, les militaires en hélicoptère et les pécheurs représentent les différentes tentatives opérées par Dieu pour nous récupérer ou nous acquérir à sa cause. Et la vielle racine d’arbre à laquelle était accrochée le jeune garçon représente ces sales habitudes physiques et spirituelles auxquelles nous nous accrochons et refusons d’abandonner. Ces mauvaises pratiques qui n’ont que pour but de nous emmener vers la mort spirituelle et physique, ces mauvaises habitudes et ces mauvaises compagnies sur lesquelles on ne peut jamais compter à court ou à long terme.

 

En somme, c’est le fait non seulement de désobéir au Seigneur mais aussi de s’entêter dans son chemin qui fait que le seigneur nous laisse aller jusqu’au bout de nos souffrances puis appeler les conséquences de cette souffrance expérience. Et c’est souvent cette « expérience » qui dicte notre soudaine humilité et simplicité dans tous les aspects de notre vie. L’humilité et la simplicité sont des traits de caractère qu’on peut retrouver chez quelqu’un de manière simple ou héréditaire mais à la seule et unique condition d’avoir été élevé dans le Seigneur, parce qu’à ce moment elles font partie des preuves de la présence active de Dieu en soi. Sinon, les autres fois que vous trouverez l’humilité et la simplicité chez quelqu’un c’est lorsqu’il a bien compris les leçons et corrections qui lui ont été infligées tout au long de sa vie et a décidé de changer. Que choisirez-vous, vous assagir seul ou traverser le désert de difficultés avec son lot d’humiliations et de galères?

Salomon MBUTCHO

Vice-Président

Mortgage, Trust & Investments SA

(SA au capital de 1.000.000.000 F CFA)

Recherche de financements, Hypothèques

Placements et investissements

Consultant international & Expert immobilier

            salomon@salomonmbutcho.com

                   www.mtifunds.com