Salomon Mbutcho ecrivain et batisseur

Salomon Mbutcho

Contrairement à la rancune, le Pardon est une marque absolue de la présence de DIEU dans un individu. Etre blessé et avoir la force de mettre ces offenses  de côté pour ne pas entraver la bonne marche de son avenir relève d’une force surhumaine et d’une envie sans commune mesure à réussir une mission.

 

Une histoire africaine raconte que la langue et l’ensemble des dents sont un couple vivant à l’intérieur de la bouche. Et tous les jours, sans le faire exprès, la langue gifle les dents et en est très désolée, et de la même manière, lorsque les dents en ont marre, elles mordent la langue un bon coup et la font même saigner. Mais la beauté dans cette relation réside dans le fait qu’ils se pardonnent tous les jours et ne se quittent jamais pour autant.

Le pardon vous évite d’être pris en otage par la rancune, et de constamment vivre dans le passé, au lieu de se concentrer et se focaliser sur le futur. Même si la notion du pardon est universelle et applicable à tous, il sied de comprendre dans l’imperfection de l’homme, le besoin d’étapes dans le processus du pardon. Il faudra en cas de difficultés pour pardonner, traiter les cas des moins graves aux plus graves, d’abord.

Une faute commise sciemment pour une première fois peut, dans le cadre du vouloir pardonner et de la libération de soi, être reléguée en erreur de débutant. C’est très acceptable et concevable de pardonner cette catégorie de tort (ce n’est pas facile, mais il faut sérieusement implorer l’aide du Seigneur).

Le tort commis par inadvertance revêt une certaine immunité du fait de son innocence. Un tort commis par inadvertance n’en est pas un en réalité. Veuillez immédiatement pardonner à toute cette catégorie de tort (ce n’est pas facile, mais il faut sérieusement implorer l’aide du Seigneur).

Même ceux qui ne pratiquent pas la religion disent : « Une faute avouée est à moitié pardonnée ». Vous qui croyez en DIEU et qui le reverrez de tout votre cœur et âme, devez savoir que toute personne qui vous a causé un tort puis vous  demande pardon d’un fond sincère, mérite d’être automatiquement pardonné. Du fait qu’un pardon non sincère ne produit pas les mêmes résultats qu’un vrai, sachez qu’à défaut de le pardonner, et au-delà de l’ombre du doute, le Seigneur arrache le véto du pardon et pardonne immédiatement le concerné.

Pardonner ces trois cas ou tenter de le faire, c’est faire montre d’une noblesse sans commune mesure, mais surtout d’une grandeur de cœur. C’est le caractère des futurs grands dirigeants.

 

185- « Pardonnes ces trois choses:

La première faute ou erreur

Celui qui ne sait pas qu’il a fauté

Celui qui demande sincèrement pardon »

           Salomon MBUTCHO

 

https://salomonmbutcho.com/mes-proverbes/

https://www.linkedin.com/in/salomonmbutcho/

https://twitter.com/SalomonMbutcho

https://web.facebook.com/salomonmbutchoofficiel

https://www.youtube.com/@salomonmbutchoofficial

 

#proverbes #immobilier #auteur #kebetu #salomonmbutcho #livre